SPONSORS


CIMA 2017 congress is co-funded with 30000 euros
by European Regional Development Fund.

 

CONFERENCE ORGANISERS

Association internationale des musées d'agriculture (AIMA)

18e congrès international des musées d’agriculture CIMA
Traditions et changements – développement durable

du 10 au 13 mai 2017, à Tart​u
 

En 2017, le congrès triennal de l’Association internationale des musées d'agriculture se tiendra en Estonie. Les objectifs de l’AIMA sont de faire comprendre l’importance de l’agriculture pour la société grâce à la popularisation de l’histoire de l’agriculture et de promouvoir le dialogue entre les musées sur les thèmes agraires dans le monde entier. Actuellement les musées sont confrontés à une tâche énorme : sauvegarder le patrimoine d’une valeur inestimable, tout en s’adaptant aux changements rapides. Ainsi, le thème central du congrès de l’année 2017 sera l’utilisation du patrimoine et des traditions rurales en vue de canaliser les changements pour le bien du développement durable.

Les musées de l’agriculture et de la vie rurale sont multidimensionnels : le musée de l’agriculture est une institution scientifique, un endroit de dialogue social, un trésor du patrimoine culturel matériel et immatériel. Les collections muséales augmentaient vite à l’époque de l’urbanisation, où il fallait, sans perdre de temps, recueillir et garder le patrimoine rural.

Le CIMA XVIII appelle les musées de l'agriculture et de la vie rurale, ainsi que tous les professionnels et les passionnés du patrimoine rural à travers le monde entier à réfléchir ensemble en vue de trouver les réponses aux questions suivantes :

  1. Comment pourrait-on utiliser le patrimoine agricole et rural en vue d’assurer une alimentation suffisante aux populations dans le monde globalisé ?

  2. Est-ce que les musées, tenant compte de la situation actuelle, doivent s’occuper aussi des problèmes conflictuels de l’agriculture, tels que les OGM, décrets gouvernementaux, utilisation des produits chimiques, impact environnemental, etc. ?

  3. Comment recueillent, conservent et interprètent les musées d’agriculture aujourd’hui les informations sur les changements sociaux qui ont influencé ou sont en train d’influencer l’agriculture et la vie rurale ?

  4. Comment font les collections, les expositions et les activités de votre musée connaître la mémoire historique et le patrimoine pratique ?

  5. Comment votre musée formait, forme et formera l’opinion publique concernant l’agriculture et la vie rurale ?

  6. Comment les partenaires externes de votre musée ont réussi à mettre en œuvre une multitude d’opinions et de possibilités pour diversifier les activités ordinaires d’un musée d’agriculture ?

  7. À quels empêchements extérieurs votre musée doit faire face lors de l’établissement des programmes d’activités quotidiennes ou à long terme ? Quelle stratégie utilisez-vous pour la planification ?

  8. Comment les problèmes courants peuvent affecter la recherche scientifique, les expositions et le service client ?